Économies d’énergie : réduisez votre facture

Comme vous le savez, le prix de l’énergie a augmenté. Voici quelques conseils pratiques pour faire des économies d’énergie. Avec quelques bons réflexes au quotidien, vous pouvez réduire votre consommation énergétique et avoir en plus un impact positif sur l’environnement.

Quels sont les postes de dépense énergétique d’un restaurant ?

La facture énergétique d’un repas est-elle salée ? Chaque assiette consommerait environ 1 kWh d’énergie, soit vingt centimes d’euros. L’enquête ARENE sur les postes de dépense nous éclaire sur la consommation d’énergie moyenne des 118 000 restaurants référencés au sein de l’Hexagone.

Chaque restaurant consommerait ainsi 53 627 kWh/an :

  • chauffage (28 %),
  • eau chaude (17 %), froide (16 %),
  • cuisson (15 %), éclairage (8 %),
  • ordinateurs (5 %).

Faites des économies d’énergie en changeant vos gestes quotidiens

Bonne nouvelle : il est possible d’agir au quotidien grâce à de bonnes pratiques, sans nécessiter parfois le moindre investissement. En effet, l’étude ARENE a comptabilisé plusieurs centaines d’euros d’économies à réaliser chaque année en adoptant ces gestes simples.

Les bonnes pratiques d’un restaurant écoresponsable pour respecter la chaîne du froid

Bien installer ses frigos

Installez tous vos frigos de 5 à 10 cm du mur dans une pièce de préférence non chauffée et éloignés des fours et autres appareils dégageant de la chaleur.
Économie estimée : 110 euros/an

Réduire le temps d’ouverture des portes

Limitez les ouvertures et fermetures de vos frigos au strict nécessaire. En réorganisant le rangement de vos denrées alimentaires de façon rationnelle, vous trouverez plus rapidement les éléments.
Économie estimée : 120 euros/an

Bien organiser ses frigos

Pour aller plus loin dans l’organisation de vos frigos, ne les surchargez pas pour laisser circuler de l’air entre les aliments. Cela évitera à vos appareils d’être en surrégime. Dans la zone froide, placez le cru et les préparations qui en contiennent, dans la zone fraîche. Mettez aussi vos restes dans des boîtes en plastique ou emballés. Et dans la zone tempérée disposez le beurre, les sauces et autres pots de confiture entamés…
Économie estimée : 50 euros/an

Nettoyer son matériel de froid

Nettoyez régulièrement vos frigos (parois intérieures et joints). Sans oublier de dépoussiérer le condenseur.
Économie estimée : 65 euros/an

Éteindre ses frigos dès que possible

Lorsque vous fermez le restaurant à l’occasion de vos congés annuels, pensez à vider vos frigos et à les éteindre, au lieu de les laisser en veille pour quelques denrées.
Économie estimée : 60 euros/an

Bien surgeler ses aliments

Pour la congélation de vos aliments, limitez la température à -18 degrés. Descendre à -23 degrés consomme 25 % d’énergie en trop.
Économie estimée : 110 euros/an


Les astuces pour limiter sa consommation énergétique en cuisine

Optimiser la cuisson

Utilisez des casseroles à fond plat, couvrez-les lors de vos cuissons à l’eau, dégelez les produits avant de les utiliser et adaptez la taille de vos plats à celles de vos brûleurs.
Économie estimée : 30 euros/an

Planifier les cuissons au four

N’allumez pas vos fours trop tôt et organisez vos cuissons en commençant par celles nécessitant une température élevée pour utiliser la chaleur résiduelle.
Économie estimée : 115 euros/an

Gérer la température de friture

La température optimale pour frire des pommes de terre est comprise entre 163 °C et 177 °C, ne réglez donc jamais votre friteuse au-delà. Et dès que c’est terminé, évitez le mode veille en débranchant l’appareil !
Économie estimée : 40 euros/an

Éteindre les équipements à la fin du service

Installez des multiprises dotées d’interrupteurs pour être certain d’éteindre tous vos petits appareils. N’oubliez pas que les machines à café comme les bouilloires consomment beaucoup d’énergie pour conserver le réservoir d’eau à une température élevée.
Économie estimée : 50 euros/an


Les gestes écoresponsables pour réaliser des économies d’énergie en salle

Faire les bons choix d’éclairage

L’éclairage de votre restaurant ne doit pas non plus être négligé. D’ailleurs, une norme européenne préconise une luminosité de 300 lux dans les restaurants et de 500 lux en cuisine.

Vous pouvez opter pour une installation de LED (diodes électroluminescentes) à la place de vos ampoules « classiques ». L’investissement est plus onéreux, mais largement compensé par leur durée de vie et leur rentabilité (les LED consomment dix fois moins d’électricité que des ampoules halogènes).

Pour les toilettes, afin d’éviter d’allumer la pièce quand personne n’y est, vous pouvez installer des détecteurs de présence. Cela limitera considérablement votre consommation d’électricité.
Économie estimée : 35 euros/an

Chauffer raisonnablement son restaurant

En hiver, afin de ne pas surchauffer inutilement votre restaurant, conservez une température en salle à 19 degrés.
Économie estimée : 140 euros/an

Éteindre le chauffage pendant les horaires de fermeture

Et pour vraiment limiter votre consommation d’énergie, coupez le chauffage la nuit. Le matin, allumez-le un quart d’heure avant l’ouverture aux clients.
Économie estimée : 145 euros/an

Ajuster son abonnement d’électricité

Assurez-vous que la puissance souscrite de votre abonnement correspond bien à celle que vous utilisez. Au besoin, vous pouvez diminuer de 6kVA votre puissance en optant pour un abonnement « tarif jaune ».
Économie estimée : 210 euros/an


Restaurant éco responsable : une démarche d’équipe

Avec l’augmentation des prix du gaz, du fuel et de l’électricité, la question n’est pas de savoir s’il faut ou non sensibiliser votre personnel aux gestes écoresponsables. Mais de déterminer avec lui quels sont les objectifs à atteindre.

Définir de nouvelles procédures

Pour y parvenir, quoi de plus simple que de repenser l’ensemble de vos activités quotidiennes et de les notifier pour en faire des règles impératives au même titre que celles concernant l’hygiène.

Définir qui fait quoi

Afin de respecter les objectifs fixés, il faut définir qui est responsable de quoi pour tenir le cap. C’est de cet ordonnancement des tâches dont dépend la réussite de votre démarche. N’hésitez pas à lister vos procédures selon les postes ou à afficher des rappels à côté des équipements pour aider votre équipe à adopter les bonnes pratiques.

Pensez aussi à former vos nouvelles recrues. En plus de leur transmettre vos considérations énergétiques, cela vous permettra de développer votre « marque employeur ». Ainsi, vous attirerez des employés qui souhaitent s’investir auprès d’un restaurateur responsable.


Dans un contexte de hausse continue du prix de l’énergie, vous pouvez également investir pour réaliser d’autres économies. Renforcez par exemple l’isolation de votre restaurant (vitrine double vitrage, installer des rideaux d’air froid dans les chambres froides et les vitrines frigorifiques). Autre possibilité d’investissement : le remplacement de vos appareils électroménagers par des appareils de classe A, A+ ou A++. Vous le voyez, devenir écoresponsable ce n'est qu’un état d’esprit et un esprit d’équipe !